LA PERSONNE DE CONFIANCE

Vous allez être hospitalisé à l’hôpital.

 

 

 

Vous êtes le principal acteur de votre santé.
Vous avez la possibilité de désigner une personne de confiance sauf si vous êtes mineur ou sous tutelle.
Cette personne peut être une aide précieuse pour les professionnels de santé qui vous prennent en charge.

 

 

Qu’est-ce qu’une personne de confiance ?

A l’occasion d’une hospitalisation, vous pouvez désigner une personne de confiance. Il s’agit pour vous d’une possibilité et non d’une obligation.
C’est une personne majeure, à qui vous faites confiance, et avec laquelle vous avez parlé de vos convictions et de vos choix concernant votre santé. Il peut s’agir d’un membre de votre famille, d’un proche (voisin, ami) ou de votre médecin traitant.
Le fait de désigner une personne de confiance ne signifie pas que vous n’avez confiance qu’en une seule personne.

 

 

Le rôle de la personne de confiance ?

Avec votre accord, la personne de confiance pourra vous assister et vous accompagner lors des entretiens médicaux. Elle pourra être consultée si votre état ne vous permet pas de faire connaître aux personnes qui vous soignent votre avis ou les décisions que vous souhaitez prendre concernant votre santé.

L’avis de votre personne de confiance ne sera que consultatif. Elle ne décidera pas à votre place ni à la place de l’équipe de soins, et s’efforcera de refléter au mieux votre volonté.

L’avis de votre personne de confiance sera prépondérant sur le reste de votre entourage, qui sera en principe aussi consulté avant toute intervention ou décision médicale importante vous concernant.

 

 

Quelle est la différence avec la personne à prévenir ?

Vous ne pouvez désigner qu’une seule personne de confiance, dont la seule mission sera de vous assister et d’éclairer l’équipe de soins sur votre façon de voir les choses.
Vous pourrez également indiquer une ou plusieurs personnes à prévenir, qui pourront être très utiles à l’équipe de soins pour les actes de la vie courante (ex : démarches administratives).

Une personne de votre entourage pourra être à la fois personne à prévenir et personne de confiance.

 

 

Quelles informations seront données à votre personne de confiance ?

Toutes les décisions que vous prendrez concernant votre santé figureront dans votre dossier médical. Votre personne de confiance n’a aucun droit d’accès à votre dossier médical.

Vous serez libre de décider que certaines informations , que vous considérez confidentielles, ne devront pas être données par l’équipe de soins à votre personne de confiance. Vous devrez alors l’indiquer précisément à l’équipe de soins.

 

 

Que devez-vous dire à votre personne de confiance ?

Vous devez vous assurer que la personne que vous désignée accepte d’être votre personne de confiance.

Nous vous encourageons à discuter avec elle de votre façon de voir les choses (choix thérapeutiques, refus d’un traitement). Cela permettra à votre personne de confiance de guider au mieux l’équipe de soins en cas de besoin.

 

Comment la désigner ?

Il vous sera proposé lors de votre accueil dans le service d’hospitalisation de désigner une personne de confiance. Ce choix ne doit pas se faire dans la précipitation. Vous pouvez, si vous le souhaitez, disposer d’un délai de réflexion.

La désignation se fait par écrit à l’aide du formulaire joint avec ce dépliant.
Il vous suffira de le remettre complété et signé à l’équipe de soins.

 

Si vous ne souhaitez pas désigner de personne de confiance, n’oubliez pas de remplir le formulaire pour en informer l’équipe de soins.

 

 

Pour quelle durée ?

La désignation de votre personne de confiance est en principe valable pour la durée de votre hospitalisation.

Vous avez la possibilité de révoquer votre personne de confiance à tout moment. Dans ce cas, vous déciderez d’en désigner une autre ou ne plus avoir de personne de confiance.

 

 

Pour toute information, s’adresser à la chargée des droits des patients (0147696724)

403, Avenue de la République
92014 NANTERRE CEDEX

 

Haut de page