Qu'est-ce qu'une infection nosocomiale?

 

Une infection nosocomiale est une infection qui se contracte au cours d'un séjour dans un établissement de soins. Elle peut être directement lié aux soins (par exemple pose de sonde vésicale) ou indirectement (germes de l’environnement). Toutes les infections nosocomiales ne sont pas évitables et n'ont pas la même gravité.

 

Les infections nosocomiales sont provoquées par des micro-organismes hébergés par le patient, le personnel, le matériel ou l'environnement. Certains micro-organismes, peu pathogènes dans les conditions normales, peuvent le devenir chez les patients fragiles.

 

Notre Politique de Lutte contre les Infections Nosocomiales 

 

Pour lutter contre les infections nosocomiales ; désormais appelées « infections associées aux soins », l’hôpital Max Fourestier est doté conformément à la législation en vigueur d’un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) et d’une Equipe Opérationnelle d’Hygiène (EOH).

 

Le comité de lutte contre les infections nosocomiales est constitué de l’équipe opérationnelle d’hygiène, de membres de la direction, de médecins, sages-femmes cadres infirmier, infirmières, aides-soignants ainsi qu’un représentant des usagers.

 

Ce comité se réunit au moins 3 fois par an et un représentant des usagers assiste avec voix consultative à la séance au cours de laquelle sont discutés le rapport d’activité et le programme annuel des actions.

 

Les principales actions du comité sont :

 

Prévention des infections nosocomiales notamment par la rédaction de procédures et de recommandations

Surveillance des infections nosocomiales et de l’environnement

Formation et d’information de l’ensemble des professionnels en matière d’hygiène et de lutte contre les IN

Evaluation périodique des actions de lutte contre les IN servant à mettre en place les actions correctives et à élaborer les futurs programmes d’actions

 

L’équipe opérationnelle d’hygiène est constituée d’un praticien hygiéniste, une infirmière hygiéniste et une technicienne bio-hygiéniste. Elle met en œuvre le programme d’action élaboré par le CLIN.

 

Les correspondants en hygiène 

 

Les correspondants en hygiène facilitent la mise en œuvre des actions de prévention et de surveillance nosocomiale, à travers leur participation à :

- la diffusion des informations (présentation des nouvelles recommandations, sur les dispositifs médicaux, produits et matériels.)

- l’organisation du classeur hygiène

- la surveillance (aide au recueil des données, participation au retour d’informations…) et au signalement d’événements inhabituels ou sévères,

- l’évaluation des pratiques et des moyens (faisabilité des recommandations préconisées, essai de nouveaux dispositifs médicaux, produits, matériels et techniques…)

 

Indicateurs (voir rubrique « Qualité et gestion de risque/indicateurs de sécurité des soins  »)

 

Un tableau de bord constitué de 6 indicateurs permet de mesurer les actions et les résultats de lutte contre les infections nosocomiales en les classant de A (pour les plus impliqués) à E (pour les moins impliqués).

 

Le tableau de bord de pour l’année 2011 affiche 5 indicateurs en classe A